RAPHAËL COTTIN ET JEAN GUIZERIX / Cie HUMAINE

ACTUELLEMENT INDISPONIBLE
jeu. 12 déc. 2019. 19h00
SCÈNE 55 - MOUGINS
Description

La Saison prochaine s’annonce virevoltante !

Ce sont plus de 50 spectacles de théâtre, cirque, danse, humour, musique, qui vous attendent. Découvrez nos tarifs privilèges et nos formules d’abonnements.

Ouverture des abonnements le 5 juin - Ouverture des ventes le 19 juin pour les groupes & collectivités et le 26 juin pour le tout public.

 

"PARALLÈLES"

Production La Poétique des Signes

Coproductions Ballet de l’Opéra national du Rhin, Centre chorégraphique national de Mulhouse, Centre chorégraphique national de Tours - direction Thomas Lebrun

Résidences : Studio l’Aire – Poissy, Les Deux îles – résidences d’artistes à Montbazon.

Subventions : DRAC Centre Val-de-Loire au titre de l’aide à la structuration, SPEDIDAM, Région Centre Val-de-Loire, Conseil départemental d’Indre-et-Loire, Ville de Tours.

 

Jean Guizerix et Raphaël Cottin, deux amis, deux danseurs, deux générations, réunis pour un magnifique et sensible pas de deux, entre un maître, Jean Guizerix, et, son élève, Raphaël Cottin, lui-même devenu chorégraphe. Leur rencontre scénique révèle un invisible de la danse, fait de subtils décalages, de légers décadrages et de jeu dans le mouvement. L’ensemble, porté par les deux interprètes est terriblement attachant, aussi fluide qu’une respiration, aussi serein qu’un jardin, une ode au plaisir de danser à deux.

 

"MON CORPS PALIMPSESTE"

Création 2017 - Pièce pour deux danseurs et un musicien

Concept et chorégraphie : Éric Oberdorff

Danseurs : Cécile Robin Prévallée, Luc Bénard

Musicienne : Delphine Barbut

Musique : Anthony Rouchier aka A.P.P.A.R.T

 

Avec le spectacle Mon corps palimpseste, Eric Oberdorff clôt un cycle intitulé TRACES, un travail autour de la mémoire, des souvenirs et de leurs impacts sur les corps.

Les danseurs, Cécile Robin Prévallée, Luc Bénard et la musicienne Delphine Barbut transcrivent dans l’espace cette quête du geste perdu, de ce qui reste quand on a tout oublié. Cette mémoire tissée dans chaque fibre de notre être, est symbolisée par de minces lés de tissus multicolores qui entravent ou relient telle une structure arachnéenne imaginée par la plasticienne Aurélie Mathigot.

 

Scène 55 (Mougins) - Durée 1h + 1h avec entracte - Tout public à partir de 10 ans

 

Politique tarifaire :

TARIF ENFANTS : - 12 ans.

TARIF JEUNES : - 26 ans.

TARIF RÉDUIT : Sur présentation d’un justificatif : Demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, PMR et son accompagnateur, Pass culture, E-pass Jeunes

Avis d'Expert
BRIGITTE LEFEVRE, directrice artistique

"C’est un bel hommage à une grande artiste, Wilfride Piollet, une délicate histoire de transmission entre un maître et son élève lui-même devenu chorégraphe. C’est pourquoi j’ai voulu que cette pièce soit présentée à Scène 55, à proximité des studios du Centre international de Danse Rosella Hightower. C’est un duo qui me semble essentiel à découvrir pour des jeunes danseurs et qui me tient particulièrement à cœur. "

 

"Eric Oberdorff a commencé par être un danseur formé chez Rosella Hightower, avant d’être le chorégraphe contemporain que l’on connaît et metteur en scène rigoureux, généreux mais aussi attentif aux travaux des autres. C’est ainsi qu’il orchestre tout naturellement la plateforme Studiotrade que nous programmons au sein du Festival. "

BRIGITTE LEFEVRE, directrice artistique